Biographie d'Opeth

Coup de cœur de La Lune Mauve

opeth

Opeth est un groupe suédois de death métal progressif. Appellation quelque peu réductrice, car la musique du groupe est beaucoup diverse que cela. En effet, la présence de chant clair, de morceaux acoustiques et d’un clavier très présent atténue la face métal du groupe et dévoile des influences beaucoup moins extrêmes. L’empreinte de groupes des 70′s et 80′s est notamment indiscutable. Ce qui démarque Opeth, reste la complexité de sa musique à tendance progressive, ou plutôt baroque, ainsi que l’énorme qualité des musiciens. On notera aussi le style de composition du groupe, unique dans le monde du métal.

Extrait

Out on the road there are fireflies circling
Deep in the woods, where the lost souls hide
Over the hill there are men returning
Trying to find some peace of mind

« Death whispered a lullaby », issue de Damnation

Membres du groupe

  • Mikael Åkerfeldt (1990  – ) : chant, guitares
  • Martin Mendez (1997 – ) : basse
  • Per Wiberg (2005 – ) : clavier
  • Martin Axenrot (2006 – ) : batterie
  • Fredrik Åkesson (2007 – ) : guitares

Membres passés du groupe

  • Peter Lindgren (1991-2007) : guitares
  • Martin Lopez (1997-2006) : batterie
  • Anders Nordin (1990-1997) : batterie
  • Johan DeFarfalla (1991, 1994-1996) : basse
  • David Isberg (1990-1992) : chant
  • Stefan Guteklint (1992-1993) : basse
  • Mattias Ander (1992) : basse
  • Nick Döring (1990-1991) : basse
  • Andreas Dimeo (1991) : guitares
  • Kim Pettersson (1991) : guitare

Discographie

  • Orchid, album studio, 1995, Candlelight
  • Morningrise, album studio, 1996, Candlelight
  • My Arms, Your Hearse, album studio, 1998, Candlelight
  • Still Life, album studio, 1999, Peaceville
  • Blackwater Park, album studio, 2001, Music For Nations
  • Deliverance, album studio, 2002, Music For Nations
  • Damnation, album studio, 2003, Music For Nations
  • Ghost Reveries, album studio, 2005, Roadrunner
  • The Roundhouse Tapes, double album live, 2007, Peaceville
  • Still Life, réedition remixée, 2008, Peaceville
  • Watershed, album studio, 2008, Roadrunner

Filmographie

  • Lamentations (DVD d’un concert au Bush Empire de Londres proposant 2 sets : l’un basé uniquement sur l’album acoustique Damnation, l’autre basé sur des titres plus heavy. Bonus), 2003, Music For Nations
  • The Roundhouse Tapes (DVD d’un concert dans la salle mythique Roundhouse à Londres. Bonus) 2008, Peaceville

Projets parallèles actuels

  • Mikael Åkerfeldt : Bloodbath : chant
  • Martin Axenrot : Bloodbath : batterie / Witchery : batterie
  • Fredrik Åkesson : Krux : guitares
  • Per Wiberg : Spiritual Beggars : claviers

A propos du nom et du logo du groupe

Logo actuel d'OpethLe nom du groupe vient du mot Opet, « the city of the moon » dans le roman « Sunbird » de Wilbur Smith. Les membres de l’époque y ont ensuite rajouté un h.
Quant au logo, au départ plutôt black métal avec sa croix inversée, il est témoigne aujourd’hui d’une musique complexe et subtile… Vous pouvez voir les trois versions du logo sur le site du groupe.

Biographie

Tout commence en 1987 lorsque Mikael Åkerfeldt et Anders Nordin, amis d’enfance, forment un groupe appelé Eruption. Le groupe ne dure que quelques temps et Mikael rejoint ensuite, en tant que bassiste, une formation nommée Opeth par l’intermédiaire de David Iseberg (chanteur). Les autres membres n’étant pas avertis et pas d’accord, quittent le groupe. A l’époque, le groupe est plutôt orienté vers l’occultisme et le satanisme, comme en témoigne la 1ère version du logo. Ayant recruté d’autres membres, l’aventure live débute. Ils jouent notamment aux côtés de groupes tels que Therion. Nous sommes en 1991.

Après divers changements de musiciens, le futur line-up d’Opeth commence à prendre forme lorsque Peter Lindgren rejoint le groupe, suivi du départ de David en 1992. Mikael Åkerfeldt prend alors la place de chanteur qu’on lui connaît aujourd’hui. C’est à cette période que le groupe développe sa façon particulière de composer, en insérant notamment des parties acoustiques et en délaissant les blasts. La composition du 1er album, Orchid, commence à cette période. Le groupe signe ensuite chez Candlelight records, permettant la sortie d’Orchid en 1994. Avec ce 1er disque, le groupe se démarque déjà par leur style de composition.

Mikael Åkerfeldt et Peter LindgrenA son retour de tournée, le groupe planche sur leur prochain album, Morningrise, enregistré en 1996. C’est avec ce disque qu’Opeth acquiert un début de notoriété au sein de la scène métal. Le groupe part ensuite en tournée, notamment aux côtés de Cradle of Filth. A leur retour, Anders apprend qu’il quitte le groupe pour s’installer au Brésil. La nouvelle est très difficile pour Mikael Åkerfeldt, et durant un temps, Opeth n‘a, pour lui, plus de raison d‘être. Toutefois, les nouvelles démos remettent le groupe sur les rails, qui se met à la recherche d’un nouveau batteur. A la suite de leur annonce, ils sont immédiatement contactés par Martin Lopez, grand fan du groupe, qui est accepté. Son côté « jazzy » s’accordera parfaitement aux compositions du chanteur. Un peu plus tard, son ami Martin Mendez devient le nouveau bassiste. Il s’avérera être un bassiste exceptionnel, très présent dans les titres, ce qui est rarement le cas dans un groupe de métal.  Il n’a cependant pas le temps de participer à l’album suivant, My Arms Your Hearse, sorti en 1997. Pour le chanteur-leader, il est le meilleur album du groupe jusqu’à encore aujourd’hui. Changement de label, Opeth signe chez Peaceville, maison de disque légendaire dans le milieu métal. Still Life, album suivant du groupe qui sort en 1999, est plus expérimental et plus baroque ; ses compositions sont d’une énorme qualité. Il est le 1er album contenant le fameux line-up Akerfeldt-Lindgren-Mendez-Lopez.

2000 est l’année du changement pour Opeth. Changement de label, encore : le groupe signe chez Music for nations. Changement musical aussi, avec la collaboration de Steven Wilson, grand nom du progressif, avec son groupe Porcupine Tree. Il produira l’album suivant, Blackwater Park. Sa présence se fait largement sentir : effets de guitares et de voix, et énorme production sont des éléments nouveaux dans la musique d’Opeth. Leur notoriété explose à la sortie l’album et leur permet de tourner en tête d’affiche, pour la première fois.

De retour chez eux, Mikael Åkerfeldt en profite pour commencer l’écriture de l’album suivant. Mais un dilemme se pose. A cette période, il possède des compositions très variées : des titres beaucoup plus heavy que ce que le groupe a pu faire jusqu’alors, et d’autres beaucoup plus doux, contenants des parties de claviers et de guitares acoustiques. C’est Jonas Renske, chanteur de Katatonia, qui leur insuffle l’idée d‘en faire deux albums distincts. Naissent alors Deliverance et Damnation. L’enregistrement des deux disques est le plus difficile dans la carrière du groupe; la fatigue et les évènements de vie y contribuant. Les enregistrements sont néanmoins séparés de quelques semaines, décalant ainsi leur sortie : Deliverance en  2002, Damnation en 2003, tous deux à nouveau produits par Steven Wilson. La tournée qui suit fut elle aussi très éprouvante pour le groupe. Mais c’est aussi pendant cette tournée qu’Opeth reçoit un Grammy Award. Peu après, ils font leur 1ère apparition à la télévision suédoise pour interpréter deux titres issus de Damnation.

Cette tournée intense marque aussi l’arrivée dans le groupe de Per Wiberg, assurant le clavier durant les concerts. En effet, depuis Damnation, le clavier est devenu incontournable. A l’issue de cette tournée sort le 1er DVD du groupe, Lamentations, filmé à Londres en 2003, qui montre que le titre « Deliverance » est devenu un classique. C’est aussi à cette période que Mikael Åkerfeldt se marie, Per Wiberg assurant les claviers pour la marche nuptiale!
En 2004, le batteur Martin Lopez souffre de terribles crises d’angoisse qui l’empêchent de prendre l’avion et d’effectuer les concerts. Il se voit obligé de laisser le groupe en pleine tournée. De retour en Suède, il consulte un psychiatre et ses problèmes s’avèrent être d’origine génétique. D’autres problèmes techniques obligent le groupe à annuler pour la 1ère fois plusieurs concerts. Martin Lopez rejoint finalement le groupe, sous traitement, et la tournée se poursuit…

Le prochain album se profile dans les esprits. Le chanteur laisse cette fois-ci plus de place aux autres membres dans son écriture. Ghost Reveries, l’album suivant, voit aussi Per Wiberg devenir membre permanent du groupe, le clavier étant à devenu un élément clé. A nouveau, changement de label puisque Music for Nations ferme ses portes. Opeth signe alors chez Roadrunner, notamment suivant l’argument que ce label international permettra au groupe une plus large diffusion.Opeth

Ghost Reveries sort en 2005. Il témoigne d’une nouvelle approche, qui intègre complètement le nouveau claviériste. Malheureusement, peu après, Martin Lopez sombre à nouveau et se voit obligé de quitter le groupe. Un ami, mais aussi un excellent batteur laisse un grand vide. Pour le combler, Mikael Åkerfeldt fait appel à Martin Axenrot, qui officie dans Witchery et Bloodbath. Une tournée d’environ 19 mois suit la sortie du disque, avec le nouveau batteur. Parmi ces nombreux concerts, celui de Londres, dans la fameuse Roundhouse (où jouèrent les Doors, comme le clame fièrement Mikael Åkerfeldt), est l’objet d’un double album live puis d’un DVD. Hélas, quelques temps après, c’est au tour de Peter Lindgren de quitter le groupe : le rythme soutenu des tournées ainsi que la rentabilité de la vie d’artiste pousse le guitariste à vouloir mener une vie plus normale. Un autre départ douloureux dans la carrière du groupe, mais aussi pour les fans. Son remplaçant est Fredrik Åkesson, grand guitariste de Stockholm, connu notamment pour avoir officié dans Arch Enemy. Il fut le seul auditionné tant ses qualités sont énormes. Voici donc le line-up actuel en place. Étape suivante, le dernier album en date : Watershed, sorti en 2008. Le groupe revient à un style plus heavy, mais aussi plus baroque. On y retrouve la ballade « Burden », aux claviers incroyables, directement inspirée de Scorpions.

Opeth est un groupe, certes, mais dont l’élément clé reste son chanteur-leader, auteur de la majorité des compositions si originales d’Opeth. Ses influences ? Les groupes des années 70s et 80s dont Iron Maiden, Scorpions, les Beatles, Black Sabbath, Judas Priest, Led Zepellin, Rainbow…… Chanteur hors pair, il doit aussi sa grande notoriété à sa voix incroyable, capable de passer instantanément du growl au chant clair, qui plus est de grande qualité. Élu personnalité de l’année 2008 par le magazine Terrorizer (équivalent anglais de notre Metallian), Mikael Åkerfeldt est un leader proche de son public, drôle et tellement simple, dont la finalité est juste la musique. Ces qualités font d’Opeth un groupe d’autant plus respectable qu’il ne l’est déjà par son talent musical.

Liens