J.-M. G. Le Clézio Mondo et autres histoires

Récits initiatiques et oniriques

Couverture de "Mondo et autres histoires" de J.M.G. Le Clézio

Note :
5/5
Votre note : 1/5 : à éviter !2/5 : très moyen !3/5 : intéressant !4/5 : très bien !5/5 : indispensable ! 40 votes. Moyenne : 3,70 sur 5.
Loading...Loading...

L’argument

Mondo est un petit garçon venu de nulle part errant dans les rues de la ville ; Lullaby, une jeune fille en quête de liberté ; Petite-Croix regarde le monde à travers son innocence d’enfant aveugle, et il y a encore Daniel, qui n’a jamais vu la mer et ne rêve que d’elle… Autant d’enfants, d’adolescents qui passent, emplis de leurs rêves et de leurs âmes limpides, au fil de ces nouvelles qui sont à mi-chemin entre le conte merveilleux et le récit d’un sage.

ça commence comme ça

Mondo

Personne n’aurait pu dire d’où venait Mondo. Il était arrivé un jour, par hasard, ici dans notre ville, sans qu’on s’en aperçoive, et puis on s’était habitué à lui. C’était un garçon d’une dizaine d’années, avec un visage tout rond et tranquille, et de beaux yeux noirs un peu obliques. Mais c’était surtout ses cheveux qu’on remarquait, des cheveux brun cendré qui changeaient de couleur selon la lumière, et qui paraissaient presque gris à la tombée de la nuit.

On ne savait rien de sa famille, ni de sa maison. Peut-être qu’il n’en avait pas. Toujours, quand on ne s’y attendait pas, quand on ne pensait pas à lui, il apparaissait au coin d’une rue, près de la plage, ou sur la place du marché. Il marchait seul, l’air décidé, en regardant autour de lui.

Avis personnel

Ma première incursion dans l’oeuvre de Le Clézio s’est faite par l’intermédiaire d’une nouvelle, Lullaby, que j’ai lue au tout début de mon adolescence. Le récit de cette jeune lycéenne qui aime passer ses journées à savourer le soleil et le vent m’a marquée profondément. Au point que j’ai pris le surnom de l’héroïne comme pseudonyme. Ce n’est que bien des années plus tard que je découvre que cette nouvelle fait partie d’un recueil, Mondo et autres histoires, que je m’empresse de lire. Et le sentiment laissé par Lullaby, cette impression qu’un grand souffle de liberté vole à travers les pages est au rendez-vous de chaque texte. Que ce soit avec Peuple du ciel où une petite aveugle perçoit le monde à sa façon, poétique et innocente, ou avec Les bergers, où un petit garçon de la ville part dans le désert avec une bande de nomades et découvre une nouvelle manière de vivre. Ou encore avec Mondo, où un enfant errant vit paisiblement sans se soucier du lendemain. Chaque nouvelle amène à la rencontre d’un enfant ou d’un adolescent qui ouvre grand son âme au monde, le savoure avec son corps et se délecte de ses rêves. Ce recueil nous réapprend à vivre avec notre âme d’enfant, à apprécier la simple caresse du vent ou du soleil sur sa peau, à savourer le fait d’être vivant, tout simplement. Il nous emporte auprès de personnages qui ne sont pas touchés par l’agitation du quotidien et qui vivent pleinement dans le monde de leurs rêves. On ressort apaisé de notre lecture, avec ancrée en nous cette envie de s’échapper de notre univers trop sérieux pour aller jouer avec les vagues et laisser notre imaginaire grandir. Pour retrouver notre innocence perdue, et redécouvrir le monde d’un oeil neuf.

Le grain de sable

Mondo et autres histoires fut écrit en même temps que L’Inconnu sur la terre (Gallimard, 2001), un essai poétique. On retrouve dans ces deux ouvrages la même importance donnée à la dimension du rêve.

Gramophone

Le ressac de l’océan et le souffle du vent

Sur le mur

Mohammed & Olin par Zena Holloway

Zena Holloway - Mohammed & Olin

Dans la même veine

Si vous avez aimé Mondo et autres histoires, vous aimerez Coeur brûle et autres romances du même auteur (Folio, 2002), ainsi que Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry (Folio Junior, 1997) et L’Homme des vagues de Hugo Verlomme (Folio Junior, 1997).

A propos de J.-M. G. Le Clézio

Né en 1940 à Nice, Jean-Marie Gustave Le Clézio est très tôt attiré par l’écriture. Il rédige à l’âge de sept ans un premier récit sur la mer. Il étudie au Collège littéraire universitaire de Nice avant de passer quelques années à Londres et à Bristol, puis de devenir enseignant aux Etats-Unis. En 1967, il effectue son service militaire en Thaïlande mais il en est expulsé pour avoir dénoncé la prostitution enfantine. Il est alors envoyé au Mexique pour y terminer son service militaire. Voyageur au long cours, il fait une entrée fracassante dans la littérature en 1963 avec Le Procès-verbal (Folio) qui lui vaut le prix Renaudot. Il a alors 23 ans. Depuis ce début prometteur, il a publié une trentaine de livres, parmi lesquels Désert, Mondo et autres histoires, Diego et Frida (biographie des artistes peintres mexicains Frida Kahlo et Diego Rivera) ou encore Poisson d’or, tous disponibles chez Folio. Les thèmes qui reviennent souvent dans ses romans et nouvelles sont l’onirisme, le nomadisme, l’enfance mais aussi la contestation et la dénonciation d’une société brutale. Le Clézio vit aujourd’hui entre Albuquerque (Etats-Unis), Nice et Paris. Il a reçu en 2008 le prix Nobel de littérature, couronnant ainsi sa carrière d’écrivain par le prix le plus prestigieux.

J.-M. G. Le Clézio

Références

Editions Folio, 2005, 310 pages

Liens et sources

Site de l’Association des lecteurs de Le Clézio