Ellen Rogers Photographie sépulcrale

Coup de cœur de La Lune Mauve

« Runa Memorial »

Ellen Rogers est une photographe londonienne contemporaine, qui a la particularité de travailler exclusivement en argentique. Conservant secrètes ses recettes techniques, Rogers admet s’adonner à de multiples expérimentations en chambre noire. Elle colorise ses photos à la main.

S’amusant à construire une iconographie sombre et mystérieuse, qui n’est pas sans rappeller la photo préraphaëlite de Julia Margaret Cameron, et que l’on peut rapprocher d’artistes tels que Alison Scarpulla, Małgorzata Maj ou encore Lynn S.K., Ellen Rogers travaille beaucoup avec le monde de la mode, auquel elle apporte une poésie et un mysticisme fous.

Ses photos mettent en scène une féminité épineuse, entourée d’opulentes chevelures, de flore capiteuse et d’une nature pour toujours figée, dans un immobilisme pesant. Les visages se devinent derrière quelque voile noir, et la peau se fait canvas pour le grain de chaque tirage. On pense à la photographie mortuaire victorienne, et à l’odeur des fleurs fânées véhiculé par ce romantisme noir photographique.

Au magazine Sciences occultes, qui lui demande quelques conseils pour les aspirants photographes, l’artiste répond :

I think it’s important to write things down, things that you like and try to understand why you like them. Write down things that you are attracted to and decode why you are attracted to them. If you are subversive in nature, try to understand why and how you can use that. Know your strengths and tailor your vision to what you already know. You have failed if you look to one person too much or if you create in the shadow of another.