Le sommeil de La Lune Mauve

Chers amis,

L’heure est venue pour moi de vous annoncer la fin de l’aventure La Lune Mauve.

Cela fait quelques temps déjà que la décision est prise, mais j’ai voulu laisser à mes émotions un peu vives le temps de refroidir.

Je ne voulais pas annoncer une nouvelle aussi importante sur un coup de tête. Je voulais faire ça bien.

À 17 ans, l’envie m’a prise de créer un site web polymorphe, sur lequel je pourrais raconter mes états d’âme, et partager mes coups de cœur artistiques. La Lune Mauve est née de cette fougue adulescente, de cette quête incessante pour quelque chose d’inqualifiable, sinon par l’adjectif sublime.

Les années ont passé, des rencontres fortes ont eu lieu – avec ce qu’il fallait d’amour et de haine, équitablement balancées –, et l’Astre pourpre s’est longtemps métamorphosé : de site perso inconnu, il a muté en grand forum hyperactif, jusqu’à son incarnation ultime en webzine dark et alternatif.

Je tiens particulièrement à remercier mes acolytes de toujours : Lullaby, Nienna, Pheno et Ubix, qui ont été non seulement de délicieux partenaires dans le crime, mais aussi de véritables amis.

Ma gratitude va également à Carine, Qimen et Noranout, ainsi qu’à Anaon, Ivy, Mayoka, Hadre, Deedlot, Anne, Chrysantheme, Psyche, Nainië, Valentin Dolores, Senhal, Vladkergan, Vedma, Beherit, Sethen, Lux, loicll, Khoriakei, Louis-Thomas, Gregls, Necryos et Onirondine pour leurs précieuses contributions à La Lune Mauve.

Je remercie également tous les artistes, les auteurs, les musiciens, les cinéastes, les maisons d’édition, les maisons de disques, les organisateurs d’évènements, les galeristes et autres activistes de la culture indé avec qui nous avons eu l’occasion de collaborer, de près ou de loin, ainsi que ceux parmi vous qui nous ont aidés à propager la bonne parole maléfique.

La Lune Mauve s’endort aujourd’hui, forte de tout cela. Les archives du site resteront en ligne encore un bon moment, même si le design et les fonctionnalités du site seront bientôt sujets à simplification.

Cette petite planète étrange m’aura guidée pendant 14 ans : 14 années d’apprentissage, de découvertes et d’émotions intenses. Mais je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin. Je continuerai mon exploration insatiable de l’Imaginaire sur mon blog. J’espère vous y croiser de temps en temps !

Merci à vous tous de nous avoir suivis et de nous avoir lus, quelle que soit l’époque à laquelle cela remonte. You are the real thing.

Bien à vous,

kReEsTaL